La rythmologie
interventionnelle

Explications

Définition

La rythmologie est la spécialisation en cardiologie qui prend en charge les anomalies de l’électricité cardiaque. Le coeur est en effet muni d’un système électrique élaboré qui permet la contraction synchrone des cavités cardiaques atriales puis ventriculaires. Toute atteinte de ce réseau électrique peut engendrer un dérèglement de la contraction normale du coeur et avoir un effet néfaste sur la survie ou sur la qualité de vie des patients. Le traitement de ces anomalies électriques cardiaques se compose de trois volets : un volet médicamenteux (traitement anti-arythmique et anticoagulant), un volet de protection par implantation de stimulateurs (pacemakers et défibrillateurs) et un volet interventionnel (discipline également appelée électrophysiologie). Ce dernier volet consiste donc à utiliser le réseau vasculaire (veines et artères) pour parvenir dans les cavités cardiaques et y supprimer les anomalies favorisant l’arythmie cardiaque. Cette suppression se réalise en brûlant les cellules problématiques par différentes énergies (chaud = radiofréquence et froid = cryothérapie).

Definition

Les différentes approches en
électrophysiologie

Électrophysiologie à visée diagnostique qui consiste à positionner des cathéters dans le coeur afin d’y étudier le réseau électrique et de tenter de déterminer la problématique qui pourrait favoriser les symptômes décrits. Ce type d’intervention peut être indiqué dans les bilans de syncope d’origine indéterminée, dans les bilans de palpitations non définies par les examens non invasifs (holter ECG = « cassette », ECG durant une crise…) ou encore dans la précision d’un risque éventuel de mort subite.

Électrophysiologie à visée thérapeutique qui consiste à prendre en charge une arythmie connue (ou précisée lors de l’examen électrophysiologique à visée diagnostique) par cautérisation de zones responsables des circuits électriques anormaux dans le coeur. On parlera communément d’ablation dans l’idée que nous allons supprimer l’arythmie par cette cautérisation.


Les différents types

Prévention

Certaines arythmies cardiaques seront favorisées par des anomalies génétiques ou congénitales, d’autres par la présence d’une pathologie cardiaque acquise mais également par le vieillissement naturel des cellules. Ce qui laisserait à priori peu de place à la prévention.
Néanmoins, certains facteurs précipiteront l’apparition de pathologies cardiaques et des troubles du rythme et il convient donc de les éviter.
Les principaux facteurs qui influenceront l’apparition de problèmes de rythme sont la surcharge pondérale, l’hypertension artérielle, le diabète, la consommation d’alcool ou de drogue, la pratique excessive de sports en endurance, le stress et la fatigue.

L’hygiène de vie est donc primordiale pour diminuer le risque d’arythmie ou au moins retarder leur apparition.

Nous parlerons également parfois de prévention une fois le diagnostic posé. En effet, les traitements anticoagulants permettront de prévenir le risque de thrombose (AVC) lors d’un diagnostic de fibrillation auriculaire et les défibrillateurs implantables permettront de protéger les patients à risque de mort subite.


Prévention